Je me présente :

Milou junior. C’est le nom que mon nouveau maître m’a donné il y a deux ans. Il paraît que c’est le nom d’un chien policier, star de la bande dessinée et du cinéma. Avant, je m’appelais Loumi mais personne ne m’appelle plus par ce nom.

Mon maître croit m’avoir adopté! Il se trompe. C’est moi qui l’ai adopté! Un jour que j’errais dans les rues, abandonné par mon ex – maître, j’ai vu de loin mon nouveau maître : il portait un chapeau, une gabardine, le col levé, la ceinture bien serrée,  il avait le look des policiers que je voyais souvent sur les écrans de télé quand je me promenais dans les rues des grands magasins. J’ai tout de suite aimé son look. Je l’ai suivi essayant de lui montrer toutes mes grâces.  

La première fois, il n’a pas réagi, il n’a rien compris de ce que j’essayais de lui dire. Tous les soirs, je l’attendais au même coin de la rue. Ce n’est que la quatrième soirée qu’il s’est arrêté, m’a caressé la tête et m’a adressé la parole mais, quelle horreur, dans une langue que je ne comprenais pas. Je me suis aussitôt enfui et lui, il a continué son chemin en souriant. Le lendemain, je l’attendais de nouveau. Il est arrivé à l’heure, il tenait un petit paquet. Après m’avoir caressé la tête, il a ouvert le petit paquet. Oh! Dieux des chiens, quelle odeur magique! Un bifteck! Je l’ai regardé dans les yeux, il a commencé à me parler en français. Enfin! J’ai mangé poliment mon bifteck-cadeau tandis que lui m’attendait patiemment. Voilà le début de notre grand amour!  

Il y a maintenant deux ans que nous partageons le même appartement. Nous sommes très gentils l’un avec l’autre. Quand c’est moi qui fais des bêtises, comme par exemple manger ses lacets de chaussure ou sa ceinture en cuir, il ne dit rien, il me regarde en haussant les sourcils et moi, je fais le mort. Quand c’est lui qui fait des bêtises, oublier de m’emmener avec lui, me parler dans la langue que je ne comprends pas, je le fixe droit dans les yeux, j’aboie doucement, je bouge légèrement la queue et tout rentre dans l’ordre. Il me déteste quand il croit que j’aboie sans raison (je n’aboie jamais sans raison…)

Mon meilleur ami c'est Hector, le chat qui habite à coté! On se parle et on se raconte nos problèmes. Mon meilleur ennemi, c'est Koko, le perroquet de mon maître. Que dire de lui! Je ferais mieux me taire...

Il y a des fois où je déteste profondément mon maître. Je le déteste quand il amène sa copine pour le week-end. A vrai dire, je déteste sa copine car elle, à son tour, amène sa chienne, elle parle dans l’autre langue dont je ne comprends pas un mot et appelle mon maître Tintin junior. Quel drôle de nom!

       

Vous désirez des informations sur Tintin et Milou, les héros de la bande dessinée et du film? Cliquez ici!

Avez-vous bien compris?